About the author

Sébastien Joly

Passionné de plongée, de voile croisière, de navigation, d'océans, de géomatique, de domotique, d'informatique ... des tictictics, je suis technophile un point c'est tout. Je m'intéresse à la domotique depuis plusieurs années mais je me suis lancé fin 2012 seulement. [ Accéder à mes articles ] [ Mon installation domotique ]

Related Articles

25 Comments

  1. 1

    Roll72

    Bonjour,
    Je suis exactement dans le meme cas d’autoconsommation. J’ai 3KWc en toit plat, autoconsommation et autoinstallé (installation revenue à moins de 3000 E grâce à leboncoin et bcp d’huile de coude). Sur une année, j’ai produit environ 2800 KWh et j’ai redonné 630 kwh, j’arrive à 77,5% d’autoconsommation(donnés suivis sur un solar log et Linky). La raison est que je travaille de chez moi donc mon talon est plus grand (et aussi je démarre mes consommateurs d’énergies comme LV et four au pics de production).
    J’ai de la domotique. Mon projet actuel : lisser les pics non consommés en les renvoyant vers un ballon d’eau chaude qui servira de réserve chaleur inertielle. L’electronique piloté en zwave est prête (je pilote actuellement un radiateur bain d’huile), le système s’apparente à un gradateur de puissance comme le power reducer. Je cherche encore le bon ballon avec deux échangeurs thermiques (ECS et chauffage), si quelqu’un a un bon plan a me proposer? J’ai fait des calculs des rendements et des transferts de chaleurs possibles si cela peut faire un complément d’article ou un autre article qui peut intéresser du monde. Je suis bien conscient que les rendements ne sont pas gigantesques, je ne suis pas dans une logique « verte » mais plutot eco(nomique) !
    Encore merci pour cet article qui décrit bien le monde de l’autoconsommation !

  2. 2

    Sébastien Joly

    @Roll72, merci pour ce retour d’expérience intéressant.

  3. 3

    Ludo

    Superbe article Seb, une mine d’or;)

  4. 4

    Sébastien Joly

    Merci @Ludo

  5. 5

    Stéphane ROLLIN

    Très intéressant ! Merci pour ce dossier très bien rédigé.

  6. 6

    Seb

    Dossier très intéressant, documenté et complet, merci à Sébastien Joly pour le boulot réalisé.
    Puisqu’on parle d’énergie, j’espère qu’on parlera un jour du solaire thermique, avec un comparatif, bien plus efficace quand on a besoin avant tout de chaleur et de chauffage. C’est plus facile et moins cher pour produire de la chaleur de chauffer de l’eau au soleil plutot que faire de l’électricité avec un rendement de 15%, puis l’envoyer dans une pompe a chaleur pour produire de la chaleur.
    Et je dis pas ça parce que je propose des formations à l’autoconstruction de chauffage solaire basé sur Raspberry Pi 😉 juste que je trouve que le thermique a été un peu trop vite enterré.

  7. 7

    Sébastien Joly

    @Seb : Pourquoi pas effectivement ! Nous pourrions consacrer un dossier aussi sur le thermique.

  8. 8

    Roll72

    Re-bonjour,
    Si on parle de solaire thermique, j’ai fait également l’installation de 2 panneaux aerothermique (plaque noire avec ventilo). Solution très rustique mais je pense pouvoir faire un retour d’experience pour ceux que cela intéresse également. A titre d’exemple, avec une journée ensoleillé comme ce jour, j’ai environ 6 heures d’air chaud à 30 degrés de plus que l’extérieur qui arrive dans la maison. C’est un chauffage d’appoint, qui ne me coute plus rien et quasi zero maintenance (changer les filtres un fois par an).
    A bientot

  9. 9

    Seb

    @Sebastien Joly – Super!
    @Roll72 – Très interessant! tu aurais des détails ou des photos?

  10. 10

    Max59

    Merci pour toutes ces informations ! Good job!

  11. 11

    pitch

    Excellent cet article
    Merci pour le partage

  12. 12

    Jean-Luc

    Bonjour
    Félicitation pour cet article.
    J’ai aussi réalisé une installation entierement en autoconstruction que je suis en en train d’automatiser avec un raspberry et un reseau 1wire.
    Elle est relativement importante 3 x 3KW , (je suis en triphase) mais c’est pour participer a l’alimentation d’un ensemble de 2 gites + une salle de réception.
    Mais cette puissance me permet parfois, d’alimenter entièrement même en hiver une pac en geothermie a certaines périodes.
    J’aurai évidement des surplus inexploités en certaines périodes, mais je compte y asservir un spa, un sechoir..
    Mais après, les options de stockage me semblent difficiles a rentabiliser, peut être avec un véhicule electrique?
    Je suis preneur de toute info sur l’asservissement de résistances à la production.
    Je voulais signaler une méthode simple de suivi de la production photovoltaïque et de la consommation edf puisque je n’avais pas trouvé cette info en cherchant un système de mesure simple des intensités. On peut exploiter efficacement la téléinformation retransmise par les compteurs, essentiellement par l’interrogation du compteur à intervalle régulier car cette valeur est en Wh (1 impusion par wh) et non en Kwh. Dans mon cas, l’interrogation à intervalle de 1mn me permet de de calculer une puissance moyenne et son évolution. (Les autres valeurs renvoyées sont approximatives et donnent seulement une indication ,les intensités du compteurs edf n’indiquent pas le sens du courant)

  13. 13

    Sébastien Joly

    @Jean-luc,
    Vous êtes dans une configuration complexe en raison du triphasé. 9kWc c’est beaucoup. 3 x 2 kWc n’aurait pas suffit ?
    Il faut penser que la production peut ne pas être toujours équilibrée entre chaque phase (voir votre ondulation) et que votre installation électrique résidentielle à des besoins monophasé pour une grande partie de votre électroménager. Le TGBT répartit par section chaque phase et ventile donc l’injection de la production sur votre installation. Donc vous risquez de soutirer plus sur une phase que l’autre. Pour cela pensez à la répartition des consommateurs sur chaque phase de production de sorte ne pas léser le soutirage des consommations sur une ou plusieurs phases. C’est un exercice pas évident dans votre cas car les consommateurs seront peut-être dépendant de la présence ou pas de personnes dans votre gîte. En effet vous pourriez vous trouver dans une situation où vous injecteriez systématiquement vers le distributeur. Si vous avec un contrat d’achat du surplus c’est moins grave mais cela pourrait -être dommage dans certains situation de consommation non équilibrées.

    Désolé pour la téléinfo, mais les lecteurs ici sont souvent très avancé à ce niveau et dispose depuis très longtemps de cette connaissances. Avez-vous un compteur Linky ? Car les étiquettes des trames remontent aussi l’injection au réseau. C’est pratique pour connaitre ce que l’on a pas consommé et connaitre son taux d’autoconsommation.

  14. 14

    Jean Luc

    Effectivement, 3X2 KW auraient pu suffire, mais j’avais trouvé un lot photovoltaïque et des onduleurs plus standard 3Kw à un coût intéressant

  15. 15

    Kephren14

    Bonjour,
    Je n’y connais rien du tout niveau photovoltaïque…Merci pour cet article intéressant. L’autoconsommation m’intéresse par contre. Je fais parti des utilisateurs sceptiques car habitant dans la Calvados et ayant un toit à 4 pans, je ne pourrais jamais avoir une installation rentable…(je pense hein, je rappelle que je n’y connais rien)
    Et je fais parti des utilisateurs qui pense qu’il est acquis que l’électricité va flamber dans les années à venir…(les finances d’EDF sont loin d’être au beau fixe il me semble)
    Par contre si tu as un article sur l’éolien je suis preneur. La région est tout de même venteuse, mais de là à mettre un mât de 15 mètres….Apparemment le micro éolien n’est pas non plus trés rentable…
    Au plaisir, et encore merci.

  16. 16

    Sébastien Joly

    @Kephren14,
    Je viens du Calvados. Bienvenu ici !
    Il y a du photovoltaïque partout en France. Par exemple c’est très développé dans l’Est … Strasbourg !
    En Europe, l’Allemagne dispose d’un des plus grand parc et pourtant le climat n’est pas meilleur qu’en Normandie.
    Une installation au sol n’est pas très esthétique mais très efficace.
    Il faut savoir que par temps nuageux c’est environ -50% de production.
    A la louche pour environ 20m2 (3kWc) d’emprise au sol, on peut prétendre grand max à 3160kWh/an. 30% de moins que dans le sud.
    Il faut faire ton calcul d’amortissement…

  17. 17

    jluc2808

    bonjour, articler très intéressant d’autant plus que je m’y suis retrouvé dans les réflexions et choix. Mes commentaires porteront sur 2 parties : la partie choix et installations (avec les infos de conso/prod constatées) , la partie optimisation qui reste (pour moi) la valeur ajoutée de la « domotique ».
    j’ai (fait installé, ne me sentant pas de le faire moi-même) un champ de 21 panneaux en micro-onduleur dont la puissance crête théorique est de 5.2Kwc (solaredge), je suis en tri-phasé (historique d’achat de la maison) et mon installation est au sol, à côté d’aix en provence, donc exclusivement en auto-consommation.
    Constat: ma production totale sur 12 mois (relevé sur le site solaredge) devrait avoisiner 7300 KWH et mon pic maximum de production à été 5.125 Kwc (ce qui est très bien pour un dimensionnement max à 5.2Kwc).
    Je produis 34% de ma consommation totale et je consomme environ 60% de ma production, soit 21% d’auto-consommation. (mesuré seulement depuis 1 mois, donc à confirmer sur 1 période plus longue).
    Après coup, le choix du micro-ondulé est judicieux, du fait des ombres sur une partie de mon installation, qui change dans la journée (je suis entouré d’arbres et même si l’implantation de mon installation a été optimisée, je constates que tous les panneaux ne sont pas éclairés de la même façon).

    Maintenant la partie d’optimisation: j’ai longuement hésité sur le dispositif de comptage, j’ai installé un ectricticity meter couplé avec solaredge, ça fait le boulot sur la prise d’info (production, consommation, injection, auto-consommation) mais pas souple sur l’installation (couplage filaire obligatoire entre l’onduleur et electricitymeter en RS485) et chez moi c’est 70m sur le terrain. ça ne fait pas de régulation et gradation de puissance.
    Je me posais donc la question d’un système comme smappee pour avoir la consommation par équipement et d’ajouter un système de gradation de puissance , par exemple pour mon chauffe-eau (électrique simple)

  18. 18

    Sébastien Joly

    @jluc2808 Merci du retour.
    Smappee ne fait pas de mesures triphasées il me semble ?
    Voici 3 liens pour se faire une idée de Smappee :
    https://www.forumconstruire.com/actualites/263043_essai_de_smappee_le_compteur_qui_analyse_votre_conso_electrique.php
    http://forum-photovoltaique.fr/viewtopic.php?t=33477
    http://www.domotique-info.fr/2015/02/smappee-mesurez-consommation-production-denergie/

    Pour faire du comptage / monitoring (voir du pilotage) en toutes circonstances j’aime personnellement l’EDRT2 GCE Electronics mais ce n’est pas plug N’ Play.

  19. 19

    trebosc

    Très bon article.
    La seule partie qui me gêne, c’est la partie « estimation de l’autoconsommation » qui a mon avis est plus complexe à prendre en compte.
    J’ai (désolé pour la pub 🙂 ) fait une affiche pour mon asso qui explique ce qu’il faut prendre en compte :
    https://doc.bdpv.fr/fr/index.php/ufaqs/autoconsommer-toute-sa-production-ou-ne-plus-acheter-delectricite-pas-si-facile/

  20. 20

    Sébastien Joly

    Bonjour @David et merci du complément de référence.
    Oui, il a des éléments pouvant être précisés. Je donne dans cet article des idées à cette communauté.
    Question chiffrage il y a aussi beaucoup d’imprécisions, mais l’objet de l’article est plus de démontrer l’opportunité pour les lecteurs équipés en domotique.
    Aller vers PV c’est un acte personnel motivé aussi par des éléments exogènes aux considérations purement économique.
    Merci.

  21. 21

    jluc2808jluc2808

    @sebastien joly

    merci de ces complément , il me semble que smappee fait aussi du triphasé (en tout cas c’est sur leur site et doc) https://www.smappee.com/fr/support
    pour l’Eco-devices RT2 de CGE Electronics, j’avais regardé , cependant il me semble qu’il faut ajouter un appareil à chaque prise ou secteur pour avoir la répartition des consommations , par contre je reste toujours avec un ? sur quel materiel pour ajouter un graduateur de puissance de manière à utiliser au mieux ce que je ne consomme pas vers le ballon d’eau chaude

  22. 22

    Sébastien Joly

    @jluc2808, Merci du retour pour le triphasé sur le Smappee.
    Le PowerReducer stipulé en fin d’article peut fonctionner seul il me semble si on lui adjoint une pince tore pour mesurer la production, mais il s’appropriera toute la production. il s’interface aussi avec une entré 0-10V. Il me semble qu’il se vend sur manomano.fr

  23. 23

    Roll72

    Bonjour,
    Concernant le gradateur de puissance, je suis en train de faire un prototype qui serait commandable à partir d’une box domotique(Jeedom dans mon cas, mais applicable à toutes autres). La box a accès à la Téléinfo et donc je detecte quand la puissance apparente est nulle, puis je declenche le gradateur pour déclencher mon ballon et avoir une injection quasi nulle. Si des personnes sont intéressées, je suis preneur de vos remarques ou expérience sur le sujet et je recherche un ballon de 300 l avec échangeur(s) pour terminer mon prototype et valider le concept. Le ballon servira de réserve de chaleur inertiel (pour « prechauffer » mon ECS et mon retour chauffage).
    @Sébastien, oui pour les photos si tu m’envoies un message privé.

  24. 24

    Sébastien Joly

    Bonjour @Roll72
    Intéressant ton projet. Pour y avoir réfléchis un peu, il y a l’option Relais de puissance indus (gradateur train d’onde) souvent pilotable en 0-10v mais le problème est que l’électrification résidentiel impose des normes différentes de l’indus, et que ce genre d’appareil génère de fortes pollutions qu’il faut filtrer (condensateur) pour ne pas altérer la qualité électrique.
    Pour poster les photos je t’envoie un mail…

  25. 25

    Roll72

    Réponse au nom de @Roll72 (en raison des images à uploader).

    Voila qques photos de mon installation photovoltaique :
    12 panneaux, 3Kwc, onduleur injecteur, solarlog, auto installation en toit terrasse sur support Ubiq lestés(avec des bordures bétons).
    Les cannes (col de cygne) que l’on voit sur le toit servent à faire passer les câbles dans la salle technique (passe-fils).

    Les deux panneaux aerothermiques sont du type Grammer TwinSolar, ils permettent de chauffer le salon/sam (A titre d’exemple Maintient à 22 degrès entre 10 et 19h ce jour sans dépenser un euro).

    Panneaux 1

    Panneaux 2

    Je viens de recevoir la dernière pièce électronique de mon gradateur ce jour, j’ai pu commencer les tests. Le graphe montre les premiers résultats : je calcule la courbe estimée de « Réserve électrique » en fonction de ma production photovoltaïque, déduite de mes gros consommateurs. Dès que le Linky m’indique une puissance apparente nulle (je suis en autoconsommation, donc pas d’accès à l’indicateur Intensité injecté bien qu’il soit calculé dans le linky), je fais un pourcentage sur ma résistance (ici un radiateur bain d’huile sans thermostat électronique), ce qui me donne la courbe orange « hachée ». Je n’ai pas détecté ce jour de perturbation sur mon réseau électrique (j’utilise du matériel type industriel qui est conforme aux normes antiparasitaire).

    Graphique gradation

    Qu’en penses tu ?

    Pensez vous qu’un article sur mon gradateur peut intéresser du monde ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2016 - Tous droits protégés - Domotique Info

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts ou encore, réaliser des statistiques de visites. Plus informations

Les paramètres de cookies sur ce site sont configurés pour "autoriser les cookies" afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer