About the author

Related Articles

24 Comments

  1. 1

    dwarfy

    Article truffé d’imprécisions et d’erreurs, sans être exhaustif :
    – « vous allez avoir besoin du Logiciel de paramétrage ETS (1000 euros) … »
    Il existe une version ETS lite à 200 €, qui limite à 20 participants par projet, ce qui est amplement suffisant pour débuter.

    – « Imaginons une maison avec une quinzaine d’éclairages et 5 volets roulants. …
    … Cout des modules en KNX = (15 + 5) * (2 modules) * 50 = 2000 euros »
    Je dirai 1 module 16 sorties, environ 300 € (http://www.hdlautomation.com/product/knx-10a-relay-module-16ch/) et des entrées selon le nombre souhaité. Si 5 wktXX alors total = 550 €

    – « Est-ce que cette domotisation par étape en KNX est réalisable ? Comme le montre le schéma ci-dessous, en principe, la réponse est non »
    La réponse est oui, l’important est de ramener le câblage des lumières / VR / Chauffages / … au tableau. Il suffit ensuite d’utiliser des télérupteurs, peu onéreux, que l’on remplacera au grès des possibilités par des modules knx.

    – « Lorsque vous achetez ces modules, ils sont livrés sans leur firmware »
    bien sûr qu’ils ont 1 firmware, ETS sert uniquement à le configurer (adresse physiques, adresses groupe, paramètres).

    – « le KNX filaire n’est pas adaptée à la domotique DIY »
    Il s’agit d’un point de vue très personnel, déduit d’une très mauvaise connaissance du protocole knx et de ses possibilités. Pour un bidouilleur il est très simple de se faire des modules maison de commande / supervision. (exemple de poupo : http://tomodori.com/forum/topic15729-45.html?hilit=poupo%20dwarfy#p336882)

    Enfin, même si le mode TP (ici apellé filaire) est à priviliégier, il est possible d’utiliser la radio comme précisé dans l’article ou le PL (courant porteur).

    J’ai la chance d’avoir une installation KNX DIY qui fonctionne depuis 2008 sans aucune interruption. Et pas besoins de box et ou de cloud. J’ai une supervision basée sur imperihome, mais il existe une passerelle JDOM et d’autres opensource (knxweb).

    dwarfy

  2. 2

    fabric24

    Bonjour
    dans l’exemple il faudrait montrer un interrupteur KNX car là c’est rajouter du travail de connexion, mais surtout pas de retour d’état.
    Alors qu’avec un inter KNX on a les voyants pour état de lampe ou ce que l’on veut et bien d’autre paramètres possibles.
    un inter knx peut avoir 6 inter donc prend moins de place qu’un inter traditionnel
    http://www.hager.fr/professionnels/produits/domotique/domotique-knx/tebis-entrees/appareillage-mural-essensya-systo/wst306/99649.htm

    Il existe aussi ETS INSIDE
    qui est fait pour une seule installation donc justement plus vers le DIY,
    l’achat c’est un dongle comme pour la licence de ETS Pro qui doit être installer sur le module serveur qui reste dans le tableau électrique.

    Dans l’attente des autres sujet sur le KNX 🙂

  3. 3

    Gev

    Cet article est très intéressant et comme dit au début, à charge sur le knx.

    Ce que je trouve dommage c’est que les coûts donnés ne soit pas exacte. Le knx étant un réseau ouvert et non propriétaire, logiciel de programmation donné dans cet article commence a 200€ hors version demo qui est gratuite. Dans parler les distributeurs de matériel électrique qui peuvent créer une programmation en cas d’achat chez eux.

    Pour ce qui est du coup des modules par rapport a un système radio, on intègre bien une passerelle pour en moyenne 8 actionneurs et 1 relais commandé par cette « passerelle ». Donc le coût n’est pas de 2×50€ mais si on arrondit, 1×50€ est suffisant. Je dirai même qu’une installation complète knx reviens moins cher qu’une radio.

    Je vous laisserai parler des avantages e cette solution dans un autre sujet.

    Par contre il est clair que de se lancer en diy en knx est un peu osé et que l’architecture de par la mise en place du bus est relativement figé dans le temps par rapport à une solution radio.

  4. 4

    severian

    Bonjour,

    Je suis atterré par vos dire!!! Connaissez-vous le KNX?

    Pour reprendre tous vos arguments :
    1 Ticket d’entrée onéreux : Vrai et faux, car il est quand même rare de ne piloter qu’une lumière, aussi une alimentation se rentabilise rapidement. De plus pour la programmation, il suffit d’utiliser ETS lite qui permet de programmer 20 participants. Et pour la passerelle, encore une fois pas de surcout, puisque la plupart des superviseur servent de passerelle.
    Sans parler de vos prix, 200€ une alimentation!!! sans chercher regardez ce lien (https://www.eibmarkt.com/cgi-bin/eibmarkt.storefront/58edd44b001cca2427604debae50068b/Product/View/N760248).

    2 Pour la topologie que vous montrez, on ne met pas de micro module pour piloter une installation KNX, sauf sur les grandes distance, il existe justement des modules de centralisation beaucoup moins couteux!!! Vous n’avez que transféré vos connaissance sur le réseau Z-Wave au KNX.

    3 Le prix de votre base en 5 volets et 15 éclairages : TOTALEMENT FAUX, pour 16 lumiéres et 8 volets roulants, on arrive à 500€ en KNX, une nouvelle fois il suffit juste de connaitre le KNX.

    4 Complexité : Sur ce point au moins, je vous rejoins, mais un programmeur y arrivera très facilement, et les solutions DIY ne sont pas toujours des plus simple non plus… Pour un module, il ne faut pas plus de 5 minutes lorsque l’on connait.

    5 Evolutivité : Une nouvelle fois FAUX, le KNX sans fil existe depuis longtemps, ce n’est pas tout neuf… et le mélange des protocoles est très simple. De plus, il ne faut pas oublier que vous pouvez mixer les technologies.

    Conclusion : soit vous ne connaissez pas assez le KNX pour en parler, soit vous ne voulez installer que du sans fil, quoi qu’il en soit, votre article est loin d’être pertinent! Les gens se battre pour une technologie, ce qui me choque aujourd’hui, c’est que le filaire comme le sans fil on leur place, faire une construction neuve en sans fil n’a pas de sens pour moi… Mais dans le même sens, faire une rénovation en filaire n’a pas non plus de sens!!!

  5. 5

    nicop

    Cet article me laisse perplexe…
    D’une part, par le parti pris éditorial : « je vous indique tous les inconvénients du KNX mais, rassurez-vous, dans d’autres articles, je vous dirai que c’est bien quand même »
    D’autre part, par les considérations prises sur certaines définitions…
    DIY : dans mon opinion, c’est synonyme de « je me débrouille, je cherche, je trouve, je conçois librement, je développe, je teste, je valide… », bref, c’est à 1000 lieues d’une solution sur étagère… Donc oui, c’est complexe (quoique…) mais par définition, le DIYer aime ça…
    Pour le coût, tout a été dit, avec l’avantage indéniable de pouvoir choisir… Choisir les fonctions, choisir le design et même choisir le prix !
    Pour l’évolutivité, quand on est radin sur l’installation, oui, c’est peu évolutif. Mais si on lit un peu de littérature KNX, on se rend vite compte de l’intérêt d’un bus de communication : toutes les topologies sont disponibles (sauf la boucle)… Donc dans une construction neuve, on fait passer un câble bus à 1m de hauteur dans toutes les cloisons + un câble qui court dans tous les plafonds et le problème est réglé… OK, ça coûte un peu (entre 0,4 et 0,8 € le mètre linéaire)…
    Le KNX filaire ne pose pas de problèmes de piles, de problèmes de diffusion radio, de nombres d’associations entre capteur (bouton) et actionneurs, de manque de place dans les boîtes d’encastrement, il est robuste, décentralisé, sûr, fiable, interropérable, ouvert…

    Je trouve regrettable d’avoir passé autant de temps à rédiger cet article visant à discréditer la technologie KNX alors qu’il aurait été plus utile de l’orienter vers une première approche de la technologie en modifiant les concepts mal expliqués : type de topologies, conception du câblage (tout ramener au tableau électrique), version d’ETS (ETS 5 est sorti il y a 3 ans…)

  6. 6

    Bogdan

    Merci de corriger l’article, car il fait le plein d’erreurs ou d’informations obsolètes ou inexactes?!

  7. 7

    Beuch

    Totalement d’accord avec dwarfy,
    J’ajouterais même plus que le prix n’est des modules est très cher en France mais beaucoup moins dans les autres pays.
    On trouve des alimentations de qualité à 68 euros .

    https://www.meanwell-web.com/fr/product-info/accessories/product/KNX-20E-640

    Pour les modules il a des marques chinoise de même qualité que les grandes marques qui sont 2 ou 3 fois moins cher que les grandes marques.

    Le KNX est pour moi la meilleur solution en terme de qualité et fiabilité. Dommage que ça ne se développe pas plus a cause des prix pratiqué trop élevé.

  8. 8

    Jean-Marc Agnano

    Bonjour,

    Du DIY en KNX est réalisable en travaillant, dès le départ, en partenariat avec un véritable intégrateur-domoticien qui va aussi intégrer la partie électrique de votre projet.

    Ensemble vous décrivez vos besoins, vos attentes et l’intégrateur élabore alors un schéma de principe reprenant vos desiderata. Une nouvelle analyse du projet se réalise en commun et lorsque la situation est quasi définitive, l’intégrateur réalise les plans d’implantation des circuits. Vous placez les câbles selon ces instructions et lui recherche dans la pléthore des produits KNX ceux qui correspondent le mieux à vos besoins dans un rapport qualité/prix intéressant.

    Il programme les différents modules, vous les fournit pour l’installation avec un manuel reprenant les différences tâches et comment les exécuter. Vous pouvez tester vous-même chaque module et comme dans votre kit, il a prévu la gestion à distance, il peut donc intervenir sur votre installation sans se déplacer.

    Même « les manchots » arrivent à se débrouiller avec une telle méthodologie de travail !!!

    Je rappelle aussi qu’une installation KNX peut aussi intégrer des éléments sans fils.

    Quant’au coût de cette installation, elle n’est pas plus onéreuse que les DIY proposés par les lobbyings de ce marché qui ne voient pas d’un bon yeux toute cette clique d’intégrateurs-domoticiens KNX assemblant différentes marques et non assujettis à un fabricant attitré !!!

    Pourquoi cette formule ne fonctionne pas ?

    Tout simplement parce que la vraie domotique n’est toujours pas intégrée dans l’approche immobilière résidentielle, parce que la majeure partie des électriciens travaillent encore et toujours avec des technologies du siècle dernier et ne veulent pas collaborer avec un intégrateur de peur de perdre de la marge et qu’ils sont « cul et chemise » liés à leur traditionnels fabricants.

    Enfin pour rappel, le marché de la domotique est exclusivement entre les mains des lobbyings qui, à coup de grosses publicités, influencent les candidats-bâtisseurs toujours frileux de nouvelles technologies dans leur foyer mais pas dans leur voiture !!!

    Dernière pour la route : en choisissant bien ses produits, l’interopérabilité entre le filaire, le sans fils et les objets connectés est aujourd’hui « monnaie courante » mais gardé secret pour protéger ses produits propriétaires !!!

  9. 9

    Jacques GAULTIER

    dwarfy, merci pour tes encouragements 🙂
    Perso je ne recommanderai pas ETS lite car vous allez payer 200 euros et buter assez rapidement sur la limite des 20 participants. Appliqué à mon exemple de maison 15 éclairages / 5 volets, il nous faudra au moins 2 modules de sorties, 15 modules d’entrées pour les éclairages (et encore s’il n’y a pas de va et vient), 5 modules d’entrées pour les volets et 1 de plus pour la centralisation. Au total, 2+15+5+1=23 modules. Donc plus que les 20 participants acceptés par ETS lite. Ce à quoi, vous allez me rétorquer que pour les entrées je peux prendre des modules 4 entrées voir 6 entrées et pour économiser encore programmer les boutons poussoirs non pas sur 2 boutons (ON et OFF) mais sur un bouton. Ce à quoi, je répondrai que si l’on programme sur un bouton, il faudra bien penser à faire la synchronisation des états pour éviter des coups dans le vide. Aussi afin d’éviter cette limitation, ça devient compliqué et donc on s’éloigne de ce DIY accessible. Et puis quelle frustration une fois que vous avez commencé à déployer votre maison et que vous allez vouloir y rajouter un 21em participant d’être bloqué et donc d’avoir à repayer pour passer à un full ETS.
    Concernant les prix, il faudrait écrire un article entier rien que sur ce sujet. Je me suis amusé à regarder les prix d’une sortie et rien que dans la marque HAGER, nous avons 40 références de module de sortie du type TOR (Tout Ou Rien) ! Cela va du module simple à mettre derrière un interrupteur comme le TYB601B (trouvé à 71 euros sur Internet) a leur module dit économique comme le TXM620D module de 20 sorties (trouvé à 670 euros sur internet, soit 33.45 euros par sortie). Donc dans la même marque, le prix d’une sortie TOR va du simple (33.45 Euros) au double (71 euros). A y bien réfléchir, d’une certaine façon, cette richesse de produit et cette disparité de prix participe à rendre aussi le KNX pas très DIY.
    Ta solution avec les télérupteurs pour contourner le manque d’évolutivité du KNX filaire. Ok ça marche, mais bien trop complexe comparé à mettre simplement un module radio Z-wave derrière un interrupteur le jour où on veut étendre sa solution.
    Il y a un point ou tu as eu raison de me corriger dwarfy, c’est en ce qui concerne le firmware, ou en effet, j’ai été imprécis. Mais c’est le danger quand on veut faire simple. Au moment où j’aborde ce point, je suis dans l’explication de ETS, et tu me l’accorderas si tu veux régler un participant comme par exemple changer les paramètres, tu vas tout de même avoir besoin d’aller chercher sur le site du constructeur le firmware, et le charger dans ton projet ? Pour moi, c’est ce point-là que je ne trouve pas convivial. Mais en effet, pour être précis, le besoin du firmware n’est pas pour le participant, mais pour pouvoir programmer le participant.

    Dwarfy, je pense que notre point de divergence, ce n’est pas le KNX mais notre définition d’une solution DIY.
    Je place le DIY a un niveau bien plus modeste que le tien. La réalisation de ses propres modules de commande comme ton poupo, ou l’utilisation d’outils open source comme linknx ou knxweb, ne concernent que très peu de personne. Mon DIY est plus celui de monsieur « bricoleur standard » qui a envie d’accéder à la domotique sans avoir forcément la nécessité de devoir programmer.
    Enfin, tu indiques que ton installation tourne depuis 2008 sans aucune interruption, et OUI dwarfy, c’est à mes yeux un des points forts indéniable du KNX. Je suis tombé récemment sur une installation dans une préfecture (près de 250 éclairages) dont plus personne ne s’occupe depuis 2000. 17 ans de bons et loyaux services sans aucunes pannes ! Mais ce n’était pas l’objet de mon billet qui était pris sous l’angle du manque d’accessibilité du KNX pour Mr « bricoleur standard ».

  10. 10

    Jacques GAULTIER

    250% d’accord avec ta remarque concernant les interrupteurs KNX qui offrent une richesse indéniable, et j’ai d’ailleurs commencé a écrire sur ce sujet. Idem pour ETS Inside qui fera l’objet d’un article a venir.

  11. 11

    Jacques GAULTIER

    Merci d’avoir noté que mon article était à charge.
    Ironiquement, à la lecture de mon premier article, on pourrait croire que je suis contre le KNX, mais il n’en est rien. En tant qu’intégrateur domotique depuis près de 10 ans, plus de 80% des installations domotique que j’ai réalisé sont en KNX. J’adore la richesse et la stabilité de cette technologie. Mais qui aime bien, châtie bien, et je suis extrêmement frustré que le KNX au cours de ces 10 dernières années n’est pas plus décollé, d’où le sens de mon article. La 1ère marche à franchir pour s’essayer au KNX est trop haute pour la plupart des personnes.
    Concernant le prix, comme je l’indique dans ma réponse à dwarfy, il faudrait écrire un article rien que sur ce sujet. Mais je te l’accorde en général, on est sur un cout moyen inférieur à 50 euros. Mon propos était plus d’illustré que grâce au module que je qualifie « d’hybride (entrée-sortie) » du monde Z-wave, une installation Z-wave va économiser une bonne quinzaine d’entrées. De ce fait, malgré les centaines de devis que j’ai réalisé, lorsqu’il y a des simples éclairages en nombre (ce qui est toujours le cas dans les maisons), hélas mes devis en KNX sont toujours plus cher que mes devis Z-wave.

  12. 12

    severian

    Bonjour,

    Je suis atterré par vos dire!!! Connaissez-vous le KNX?

    Pour reprendre tous vos arguments :
    1 Ticket d’entrée onéreux : Vrai et faux, car il est quand même rare de ne piloter qu’une lumière, aussi une alimentation se rentabilise rapidement. De plus pour la programmation, il suffit d’utiliser ETS lite qui permet de programmer 20 participants. Et pour la passerelle, encore une fois pas de surcout, puisque la plupart des superviseur servent de passerelle.
    Sans parler de vos prix, 200€ une alimentation!!! sans chercher regardez ce lien (https://www.eibmarkt.com/cgi-bin/eibmarkt.storefront/58edd44b001cca2427604debae50068b/Product/View/N760248).

    2 Pour la topologie que vous montrez, on ne met pas de micro module pour piloter une installation KNX, sauf sur les grandes distance, il existe justement des modules de centralisation beaucoup moins couteux!!! Vous n’avez que transféré vos connaissance sur le réseau Z-Wave au KNX.

    3 Le prix de votre base en 5 volets et 15 éclairages : TOTALEMENT FAUX, pour 16 lumiéres et 8 volets roulants, on arrive à 500€ en KNX, une nouvelle fois il suffit juste de connaitre le KNX.

    4 Complexité : Sur ce point au moins, je vous rejoins, mais un programmeur y arrivera très facilement, et les solutions DIY ne sont pas toujours des plus simple non plus… Pour un module, il ne faut pas plus de 5 minutes lorsque l’on connait.

    5 Evolutivité : Une nouvelle fois FAUX, le KNX sans fil existe depuis longtemps, ce n’est pas tout neuf… et le mélange des protocoles est très simple. De plus, il ne faut pas oublier que vous pouvez mixer les technologies.

    Conclusion : soit vous ne connaissez pas assez le KNX pour en parler, soit vous ne voulez installer que du sans fil, quoi qu’il en soit, votre article est loin d’être pertinent! Les gens se battre pour une technologie, ce qui me choque aujourd’hui, c’est que le filaire comme le sans fil on leur place, faire une construction neuve en sans fil n’a pas de sens pour moi… Mais dans le même sens, faire une rénovation en filaire n’a pas non plus de sens!!!

    Dans la suite, pour le tmx620, vous tombez à 450€ sans chercher, vos prix ne sont pas cohérents…

  13. 13

    fabric24

    Bonjour
    je suis d’accord sur le fait que ce n’est pas simple.
    il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour que le module soit reconnu …

    « Perso je ne recommanderai pas ETS lite car vous allez payer 200 euros et buter assez rapidement sur la limite des 20 participants… »
    Pour un particulier qui arriverait en limite il est possible de diviser son projet en 2.
    Je ne dis pas que c’est simple car si on rajoute ou modifie des AG dans un il faut penser à le faire dans l’autre projet.

    c’est 200€ HT après il est possible de faire une MaJ pour 800€ HT qui au final revient au même que l’achat direct en PRO

    « …Ce à quoi, vous allez me rétorquer que pour les entrées je peux prendre des modules 4 entrées voir 6 entrées et pour économiser encore programmer les boutons poussoirs non pas sur 2 boutons (ON et OFF) mais sur un bouton. Ce à quoi, je répondrai que si l’on programme sur un bouton, il faudra bien penser à faire la synchronisation des états pour éviter des coups dans le vide…. »

    Pas trop d’accord, suffit de mettre en télérupteur et bien donner l’indication d’état.
    après oui les VR en 1 boutons ne sont pas pratiques

  14. 14

    Xavier

    Bonjour (et excusez mon français…),
    J’ai un actionneur KNX et je voudrais le faire pour le système Z-Wave que je l’ai installé. Il est possible de convertir le KNX « signal » à Z-Wave? Peut-être une jonction Z-wave « transformateur »?

  15. 15

    fabric24

    @Xavier
    il faut chercher passerelle Zwave KNX
    exemple
    http://www.knx-fr.com/showthread.php?tid=799

  16. 16

    Florian F

    Bonjour,
    Franchement ça pique les yeux… vous êtes sur de connaitre KNX ??????
    … un installateur compétent préconiserai toujours une installation filaire plutôt que non filaire. on as beau dire ce que l’on veut, 10 ans apres l’intensité du signal n’est plus la même donc cela engendrera des problèmes de réception.
    Installateur Pro Filaire, la plus part des prix que vous indiquer sont faux ou alors vous travailler qu’avec ces fournisseurs!!!
    Regarder une marque comme zennio, qui est entrain d’exploser le marcher avec leurs modules, qui pour moi ont le meilleur rapports qualités prix.
    Encore une fois, c’est pas ce genre d’articles qui nous ferra avancés !!
    Le seul soucis de KNX C’est le dongle ETS qui est relativement chère ..
    Je m’excuse pour la présence de fautes hein 😉
    CDT

  17. 17

    BabySpeed

    Vous confondez DIY et Plug’n’Play…
    Si vous voulez intégrer de la domotique sans sortir un tournevis ou presque, alors c’est l’IOT et, à la limite le z-Waze que vous devez regarder.
    C’est Plug’n’Play.
    Si vous voulez intégrer de la domotique en vous impliquant un maximum, z-Wave ou KNX, peut importe, la on se rapproche du concept du DIY.
    La raison qui fait que l’on sélectionne telle ou telle technos est : ses convictions, le contexte (rénovation, construction, aucun travaux), ses moyens technique (outils), connaissance technique (DIY, intégrateur), et enfin moyen financier.

    La hype du DIY fait que l’on déforme le sens du celui-ci à chaque articles…

    Personnellement, je fais construire, est mis bout à bout, le KNX ne me reviens pas plus cher que le z-Wave. Ce qui me reviens cher, c’est le lot électricité, prévoir autant que possible l’évolution de mon réseau électrique au maximum.

    Le protocole domotique derrière ça reviens quasiment au même…

  18. 18

    zatiz

    Très bon résumé, certes à charge. à quand l’article à décharge ?
    vous pourriez par exemple parler des licences lite comme évoqué par les commentateurs, mais aussi pourquoi ne pas parler qu’une telle installation permet de ce passer ou de réduire fortement la plupart des interrupteurs de la maison ? grâce à l’utilisation de capteurs, les scènes et même les tablettes peuvent les remplacer car aujourd’hui on les trouve à des prix défiant tous les modules d’entrée du marché knx, beaucoup de sources d’économies à l’installation ou à l’évolution.
    knx offre également des modules radio, et peut aussi être utilisé en raccordement conventionnel grâce aux module d’entrée. Et pour les geek, pourquoi ne pas parler des mix de technologies rendus possible grâce au routage ip.

  19. 19

    Paul Binder

    Dans le cas d’une installation telle qu’illustr?e ci-dessus, si on ajoute un autre module d’entrée pour créer une fonction telerupteur, il est impératif d’ajouter une adresse de groupe d’indication d’état de façon à ce que le module de sortie renseigne en permanence tous les modules d’entrée sur son état.

  20. 20

    hervé

    KNX technologiquement c’est très bien, beaucoup de modules disponibles et multi-sources (point non négligeable). Par contre commercialement c’est un vrai piège à con puisqu’une fois l’installation effectuée par votre électricien, il vous tiens par les coui****. En effet, lors de la moindre modification de la configuration logicielle et/ou matérielle de votre installation c’est à lui et lui seul que vous devrez faire appel car généralement (dans la plupart des cas) c’est lui qui conserve votre configuration (quid de l’électricien en faillite, de celui qui perd votre config pour une raison x ou y, de celui qui double son tarif ….). La seule solution pour s’en affranchir est alors d’acheter l’ETS et le module de connection ce qui coûte très cher (la version ETS lite ne sert à rien) pour un utilisateur lambda et ensuite d’apprendre à s’en servir (ce qui n’est pas rien). Personnellement j’estime qu’il existe des systèmes techniquement équivalents, au final moins cher et qui ne prennent pas le client en otage. Bref, pour DIY KNX il vous faut l’ETS pro et le module de connexion qui ne sont pas donnés.

  21. 21

    zatiz

    @Hervé: DoItYouself c’est différent de Va Prendre 1 Electricien.
    Il est vrai que le modèle économique de KNX est basé sur ETS et que cet outil est très orienté paramétrage par 1 électricien. Il faut démocratiser la domotique pour que les prix baissent. Bon avec 1 peu de DIY vous pouvez y arriver, la preuve de tous les commentateurs qui laisse 1 message y arrivent. Un électricien honnête vous laisse le projet KNX en partant.

  22. 22

    Agnano

    C’est une obligation légale de remettre au client le dossier complet KNX.
    De ce fait, un vrai intégrateur KNX pourra reprendre la gestion et la maintenance de votre projet.
    D’autre part, pour le prix d’une installation KNX, si vous travaillez avec les ténors du marché vous allez payer la sauce !!!
    En s’adressant à un véritable intégrateur KNX, il pourra répondre à vos besoins en mixant les produits les mieux adaptés quant’au rapport qualité/prix !!!
    Chaque fabricant a ses produits spécifiques mais hélas en France on ne jure que par Hager, Somfy, Delta Dore, Legrand, Schneider et d’autres que j’oublie qui sont de chers épiciers avec des produits ui ne sont pa toujours très performants vis à vis du prix payé

  23. 23

    Gilles

    Ayant réalisé l’installation électrique et KNX de ma maison en DIY je confirme que la compréhension de KNX et surtout d’ETS est un gros investissement. Le prix du matériel est élevé mais la qualité est en général au rendez-vous. Une seule panne d’une télécommande Hager en 8 ans (au passage avec aucun service après-vente).
    En filaire, la fiabilité est au rendez-vous, jamais de perturbation à cause d’un micro-onde ou autre appareil électrique. Une fois bien configuré on ne sait même plus que ce n’est pas simplement câblé en direct. Facilité d’étendre le réseau pour ajouter un garage ou une extension par exemple.
    Le point fort: Les fabricants sont multiples le choix très important. Pas de risque de faillite du seul fabricant.
    Le point faible: L’association KNX et ETS qui est un monopole qui sans ouverture condamne à moyen terme cette technologie.

  24. 24

    Erwan

    Bien que peut être à charge, cet article est superbe et à le mérite de participer à la vulgarisation de la technologie KNX, qui, quoi qu’on n’en dise, n’est vraiment pas simple à aborder.
    Et sinon pour le DIY, quelle autre alternative proposer une fois que l’on a ses moteurs 4 fils entre les mains ? 😀 Existe-t-il d’autres modules ou technologies domotiques recommandables à l’heure actuelle et en particulier vis à vis des passerelles IPs ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2016 - Tous droits protégés - Domotique Info

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts ou encore, réaliser des statistiques de visites. Plus informations

Les paramètres de cookies sur ce site sont configurés pour "autoriser les cookies" afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer